Yes Please, Amy Poehler

ce123045c653d66d9e1ca78ec0428e59« In a perfect world . . . We’d get to hang out with Amy Poehler, watching dumb movies, listening to music, and swapping tales about our coworkers and difficult childhoods. Because in a perfect world, we’d all be friends with Amy—someone who seems so fun, is full of interesting stories, tells great jokes, and offers plenty of advice and wisdom (the useful kind, not the annoying kind you didn’t ask for, anyway). Unfortunately, between her Golden Globe-winning role on Parks and Recreation, work as a producer and director, place as one of the most beloved SNL alumni and cofounder of the Upright Citizens’ Brigade, involvement with the website Smart Girls at the Party, frequent turns as acting double for Meryl Streep, and her other gig as the mom of two young sons, she’s not available for movie night. »

J’étais tellement excitée de lire ce livre. Je suis une fan absolue d’Amy Poehler. Je la trouve intelligente, comique, attachante. Je l’ai adorée dans Saturday Night Live, son sketch d’Hillary Clinton, avec Tina Fey en Sarah Palin, m’a tuée (I can see Russia from my house, je rigole à chaque fois). Leslie Knope, qu’elle incarne dans Parks and Recreation, est mon personnage préféré de l’univers tout entier, et lorsque elle a présenté la cérémonie des Golden Globes, trois ans d’affilé, avec son partner in crime de toujours, Tina Fey, j’ai ri comme jamais.

– Golden Globes 2013 2014 2015

En gros, j’ai envie d’être sa meilleure amie.

Je sentais d’avance que ce livre ferait parti de mes préférés. Et ça n’a pas raté. Je vous le dis, quand je serais grande, je voudrais être comme elle. Amy Poehler est spontanée, tellement drôle, et d’une gentillesse incroyable. Badass, vous avez dit badass?

11071100

Amy Poehler a divisé son livre en trois parties: Say Whatever You Want, Do Whatever You Like, et enfin Be Whoever You Are. Le livre en lui-même est magnifique. Certes, il pèse plus lourd que moi, mais il est rempli de photos personnelles d’Amy Poehler, de dessins, de poèmes, et il y a même un espace pour que le lecteur puisse y écrire des notes. Elle a aussi intégré des doubles pages, avec à chaque fois, un conseil (toujours vrai). Celui-là me plait beaucoup :

ap

Et point non négligeable, les pages brillent.

Amy Poehler nous présente donc ici ses souvenirs d’enfance, ses début à Chicago, ses anecdotes de tournage pour le SNL, ses enfants, bref des morceaux de sa vie. Sans toutefois en révéler des masses : j’ai cru comprendre que certains lecteurs attendaient des détails croustillants et bien juteux sur son divorce, et bien c’est raté! Elle se livre mais sans tomber dans le voyeurisme non plus.

De son enfance, et croyez-moi, elle a fait les quatre cents coups, elle parle beaucoup de ses parents, qui lui ont tout appris et donné. De longs passages sont concentrés sur son groupe d’improvisation lorsqu’elle était à Chicago, et où elle a rencontré ses amis de toujours, dont l’hilarante Tina Fey. Elles se sont bien trouvé toutes les deux, puisque depuis leur rencontre, elles ne se quittent plus. Il y a d’ailleurs un passage en hommage à Tina Fey, sa «comedy wife» comme elle l’appelle, et qui m’a fait mourir de rire!tumblr_mglcuvT6vI1rvszrdo1_500

Ça m’a donné envie d’appeler toutes mes copines, et de leur dire que je les aime et qu’elles me font rire. Parce que c’est aussi ça le livre d’Amy Poehler, une fois terminé, on a envie d’être une meilleure personne, moins égoïste et ingrate (tiens tiens, ça me rappelle quelque chose…), et définitivement plus tournée vers les autres.

Le chapitre dédié à ses deux fils est le plus émouvant. Clairement, c’est ce qui lui est arrivé de mieux. Elle parle de l’accouchement en dédramatisant la chose (et pourtant, j’en ai une vision absolument terrifiante), et rend hommage à son arme secrète pour s’en sortir: ses nounous. Ce que j’adore chez elle, c’est qu’elle assume tout! Elle parle sans complexe de sexe ou de drogue, sans pour autant inciter à prendre du crack en guise de petit dej’. Elle consacre aussi un chapitre à ses collègues de Parks and Recreation, et c’est l’un de mes chapitres préférés! Pour chacun des acteurs, elle écrit un fait que les fans ne connaissent pas sur eux, le meilleur moment qu’elle a passé avec eux en tournage, et enfin le moment où elle a le plus ri avec eux.

Evidephoto.jpgmment, son côté Girl Power ne pouvait pas me laisser indifférente. Amy Poehler a lancé une web serie “Smart Girls at the Party”, et très vite une communauté Amy Poehler’s Smart Girls se met en place. Leur slogan : Change the World by Being Yourself. J’adore son engagement auprès des jeunes filles, et les conseils qu’elle leur donne. On voit où elle a trouvé l’inspiration pour son personnage de Leslie Knope, qui dans un élan de féminisme, a créé le camp «Pawnee Goddesses» (cet épisode est génial by the way).

Yes Please 8304ecfd23e1113da6369d194512ee0bs’apparente beaucoup aux livres de développement personnel (que je ne lis jamais d’ailleurs), mais en MIEUX. Elle parle de l’estime de soi, et elle donne quelques conseils pour se sentir mieux, mais toujours avec beaucoup d’humour. J’ai beaucoup aimé son passage sur les démons intérieurs, ces petites voix dans nos têtes qui nous soufflent que l’on n’est pas assez belle/mince/intelligente et j’en passe. Elle a une façon bien à elle de leur donner un bon coup de pied au derrière! J’ai adoré son point de vue sur la façon de gérer une vie de famille et une carrière. Ses propos sur les femmes au foyer et les femmes qui travaillent sont pleins de bon sens et de vérité. J’ai trouvé ça génial et à la fois rassurant, parce que beaucoup de femmes culpabilisent de retourner travailler alors qu’elles viennent d’avoir des enfants. Si vous êtes dans ce cas-là, je vous promets que vous vous sentirez mieux après avoir lu son livre. Elle aborde aussi la question du pardon. Là où certains se seraient contentés de dire qu’il n’est jamais trop tard pour s’excuser et pardonner, Amy Poehler l’illustre avec ce qu’il lui est arrivé lorsqu’elle a joué un sketch pour le SNL. C’est une anecdote que j’ai trouvée très touchante, et qui montre surtout son courage pour assumer ses fautes, parce que c’est une histoire embarrassante et honteuse pour elle. Ce livre s’adresse à tout le monde, qu’on soit une femme ou un homme, qu’on soit des fans d’Amy Poehler, ou pas. Ce livre est lumineux et frais, avec un effet antidépresseur assuré!

Mes citations préférées:

«Saying “yes” doesn’t mean I don’t know how to say no, and saying “please” doesn’t mean I am waiting for permission»

«The only way we will survive is by being kind. The only way we can get by in this world is through the help we receive from others. No one can do it alone, no matter how great the machines are. »

«That is the motto women should constantly repeat over and over again. Good for her! Not for me.» 

«A bossy woman is someone who cares and commits and is a natural leader.»

«No one looks stupid when they’re having fun.»

Amy Poehler représente exactement ce que j’aimerais être plus tard. Riche et célèbre. Mais non, je déconne les gars! Elle mène une super carrière et une vie de famille, sans avoir honte d’aimer l’un et l’autre. A mon humble avis, beaucoup de choses dont Amy Poehler parle devraient être enseignées dans les écoles. Au risque de me faire huer par tous les profs de philo de la planète, je préfère largement les propos d’Amy Poehler (qui sont d’une justesse absolue), que ceux d’un Nietzche sous acide. Voilà c’est dit.

En conclusion, ce livre est ma BIBLE.

It's only fair to share...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Tumblr

22 Thoughts on “Yes Please, Amy Poehler

  1. Eh bien quel enthousiasme !! Je ne connais Amy Poehler que de nom mais tu me donnes envie d’en connaître plus… Ce livre a l’air d’être une sacrée perle 🙂

  2. J’ai hésité tellement de fois à le prendre en librairie et à chaque fois je le repose! Grr je suis fachée avec moi même à la lecture de ton article, il me le faut absolument!

    • Les femmes qui lisent sont dangereuses on 03/10/2015 at 11:10 said:

      Tu l’as vu en librairie? Moi je ne l’ai jamais croisé, j’ai du le commander sur internet! J’espère que tu auras l’occasion de le lire en tout cas 🙂

  3. Oh j’ai très envie de le lire maintenant. Merci pour ton article, je suis très tentée.

  4. J’admire tellement cette femme ! Je la trouve si naturelle, si bienveillante. A l’image de son personnage dans Parks & Recreation, j’ai l’impression ! J’aimerais donc beaucoup lire son livre 🙂

    • Les femmes qui lisent sont dangereuses on 03/10/2015 at 11:12 said:

      Moi aussi je l’aime beaucoup, et j’adore ce qu’elle fait! Le livre devrait te plaire je pense 🙂

  5. Je ne connais pas vraiment Amy Poehler j’avoue. Peut etre qu’il faudrait que j’en regarde un peu plus à son sujet mais j’avais vu un autre très joli avis du livre donc contente que tu ais passé un bon moment.

    • Les femmes qui lisent sont dangereuses on 03/10/2015 at 11:24 said:

      Elle fait des choses vraiment biens, et toujours drôles surtout! Sa série Parks and Rec est vraiment hilarante!

  6. Je ne connais pas Amy Poehler autant que toi mais son livre me fait de l’œil depuis quelque temps et ta belle chronique me confirme qu’il FAUT que je le lise ! *^*

  7. Ah, je viens de regarder le sketch…Ahahah ! Il est bien sympathique ! Mais quelles actrices ! « Vous connaissez la différence entre… » « Lipstick, Lipstick » ! J’adore 😉

    Ce livre a l’air vraiment sympathique ! Depuis, ma déception sur le livre de Lena Dunham, j’avais peur de relire ce genre mais maintenant beaucoup moins !

    • Les femmes qui lisent sont dangereuses on 03/10/2015 at 11:28 said:

      Hahaha j’ai tellement ri moi aussi! J’ai entendu dire que le livre de Lena Dunham n’était pas terrible, c’est pour ça que je ne l’ai pas (encore?) acheté, mais en tout cas, celui-ci m’a conquise!!

  8. Eh bien dis donc, un livre qui ne me tentait pas vraiment voire je ne m’étais jamais penché dessus, mais après une telle chronique, ça donne envie!! 🙂

    • Les femmes qui lisent sont dangereuses on 03/14/2015 at 17:14 said:

      Il est vraiment chouette, il m’a remonté le moral 🙂

  9. Ce livre me tente beaucoup grâce à ta chronique ! 🙂

  10. Tu tentes beaucoup avec ta belle chronique!!!

    • Les femmes qui lisent sont dangereuses on 03/14/2015 at 17:00 said:

      J’espère que tu auras de l’occasion de lire alors 🙂

Gone reading, leave a message.

Post Navigation