Tag Archives: Sara Shepard

Les Menteuses, tome 5: Vengeances, Sara Shepard

«Les filles, les filles, les filles… Vous m’é-pui-sez! Je ne peux pas vous laisser seules deux minutes, sans que vous ne recommenciez vos bêtises! Vous pensiez vraiment que j’en avais fini avec vous, que vous pouviez recommencer à vivre comme si de rien n’était ? Eh bien au risque de vous décevoir, je suis de retour. Et pourtant, vous n’avez pas rêvé, vous m’avez bien vu mourir sous vos yeux. Il semblerait qu’un « A » puisse en cacher un autre… Alors, heureuses ? Mettons les choses au clair, je n’ai pas du tout apprécié votre petit stratagème pour me piéger et je ne compte pas en rester là. L’heure de la vengeance a sonné… Un conseil, toutes aux abris! Bien à vous, mes beautés.»
 
Watch out : risque de spoilers!
 
 
Alors déjà, «Les Menteuses», je trouve ça catastrophique comme nom. Et les couvertures sont hideuses. Ça commence mal. Bref, après avoir lu l’intégrale qui regroupe les quatre premiers tomes de la saga, il fallait absolument que je lise la suite. Ne serait-ce que pour comparer avec la série. Et parce que je suis tenace, j’ai du mal à arrêter une saga quand je la commence. Je sais, je me fais du mal des fois.
 
A la fin du tome 4, nous avons découvert qui était A, le stalker qui s’amusait à torturer nos PLL. Mona a donc rendu l’âme, et les filles ont naïvement cru que le cauchemar allait prendre fin. Je précise que je ne cautionne pas la mort de Mona (et de Toby) dans les livres, heureusement qu’ils sont là dans la série! Du coup, je me suis demandé comment Sara Shepard allait mener l’intrigue, puisque deux des personnages principaux sont dead. Ce tome là est concentré sur Ian, suspect dans l’affaire Allison DiLaurentis, et sur son procès.
 
Évidemment, on a droit aux high school dramas des filles. A savoir Emily qui se cherche toujours, Spencer qui découvre un secret de famille, Aria qui fait l’andouille avec le copain de sa mère, et Hanna, un peu perdue sans Mona. Un autre A a pris sa place, et prend un malin plaisir à faire du mal aux filles. Rien de nouveau sous le soleil donc. J’ai eu beaucoup de peine pour Hanna, qui a du mal à se remettre de la mort de Mona, on voit bien qu’elle est complètement larguée.
 
Ce tome est très lent. J’ai eu l’impression de regarder un mauvais épisode. Pas de grosse révélation, ou d’action d’ailleurs. J’ai trouvé que les problèmes des filles prenaient vraiment trop de place et n’étaient pas si intéressants que ça. La fin relève un peu le niveau cela dit.
 
Coté écriture, ça ne casse pas trois pattes à un canard. C’est clair que ce n’est pas du Victor Hugo (et des fois, je me dis que ce n’est pas plus mal), mais le style est très fluide. Un vocabulaire un peu familier, mais qui ne me gêne pas. Ça a le mérite de se lire vite!
 
Pour en revenir à la série, impossible de savoir si les scénaristes comptent s’inspirer des livres pour le dénouement. Évidemment je me suis fait spoiler le fin mot de l’histoire (dans les livres) en lisant un blog (merci, vraiment). 
 
 
Oui, j’avais la rage de ma vie. Anyway, je reste perplexe, j’espère qu’ils ne vont pas suivre cette trame pour la série, histoire qu’on conserve un peu de suspense… En attendant, j’adore toujours autant la série. Certes on a droit à 20 épisodes qui trainent les pieds contre 3 épisodes absolument énormes! Je pense notamment au tout dernier… Si vous l’avez vu je serais ravie d’entendre vos théories!
 
En résumé :

Peu d’action et beaucoup de blablas dans ce tome. Je suis assez déçue, surtout que j’avais beaucoup aimé les quatre premiers. Mais je lirai la suite, of course. En plus, il m’en reste 10 à lire, j’espère donc retrouver la petite étincelle qui fait que j’adore cette histoire. 

It's only fair to share...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Tumblr