Tag Archives: Pierre Gripari

Contes de la rue Broca, Pierre Gripari

 «Il était une fois la ville de Paris. Il était une fois une rue Broca. Il était une fois un café kabyle. Il était une fois un Monsieur Pierre. Il était une fois un petit garçon qui s’appelait Bachir. Il était une fois une petite fille. Et c’est ainsi que, dans ce livre, vous allez faire la connaissance d’une sorcière, d’un géant, d’une paire de chaussures, de Scoubidou, la poupée voyageuse, d’une fée, et que vous saurez enfin la véritable histoire de Lustucru et de la mère Michel. Les sorcières et les fées d’aujourd’hui, narrées par le génial conteur et ses petits voisins de la rue Broca, à Paris. Pierre Gripari s’amuse à brouiller les pistes et le lecteur s’amuse avec lui.»
 
Je ne sais pas vous, mais j’ai été élevée avec ces contes. J’ai du lire ces contes tellement de fois que ça m’a décollé les rétines. Mais avec l’âge, c’est devenu un lointain souvenir, je me rappelais juste que c’était « trop génial méga trop cool ». Et puis dans un élan de folie, j’ai craqué et je me le suis auto-offert.
 
Comment vous dire l’effet que ça m’a fait de relire ces contes? Dès la première page, j’ai été téléportée dans le passé, back in the 90’s. C’était l’époque où ma mère me coiffait comme Laura Ingalls, où manger des brocolis te rendrait intelligente, et où mon principal problème était d’avoir perdu une carte Pokémon. Ah c’était la belle époque!
 
Les histoires de Pierre Gripari sont juste incroyables! C’est tellement mignon! Je pense au géant qui veut se trouver une amoureuse, et rien qu’en entendant le prénom de sa belle (Mireille), il en tombe raide dingue! J’ai toujours eu un faible pour les histoires de sorcières, et je pense que ce penchant vient de là! L’histoire de la sorcière du placard aux balais est ma préférée du monde entier! Je la connais par cœur, je peux même vous chanter la chanson qui va avec (et Dieu sait que je chante mieux qu’Ophélie Winter et Cindy Sanders réunies). Les contes de la rue Broca vont vous faire voyager. Des sorcières, des géants aux chaussettes rouges, des chaussures qui s’aiment, une fée du robinet…C’est drôle, c’est émouvant.
 
Pierre Gripari a une très belle écriture! Ses histoires se lisent toutes seules. Elles ont le mérite d’être assez courtes, ce qui peut être très utile si votre petit nain de jardin pique du nez facilement au moment de l’histoire du soir.
 
Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire à chaque histoire. Je me suis rappelé ces heures passées à la bibliothèque, sur les gros fauteuils bleus, à emprunter encore et encore les mêmes livres…
 
Je m’arrête mon trip down memory lane ici, parce qu’on dirait Charles Aznavour…
 
Lisez-le mes kiwis, c’est garanti anti-rides!
 

It's only fair to share...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Tumblr