Si je reste, Gayle Forman

«Mia a 17 ans. Un petit ami, rock star en herbe. Des parents excentriques. Des copains précieux. Un petit frère craquant. Beaucoup de talent, et la vie devant elle. Quand tout s’arrête. Ses rêves, ses projets, ses amours. Là, dans un fossé, au bord de la route. Un banal accident de voiture… Comme détaché, son esprit contemple son corps, brisé. Mia voit tout, entend tout. Transportée à l’hôpital, elle assiste à la ronde de ses proches, aux diagnostics des médecins. Entre rires et larmes, elle revoit sa vie d’avant, imagine sa vie d’après. Sortir du coma, d’accord, mais à quoi bon ? Partir, revenir ? Si je reste…»
 
Tout d’abord, je ne comprend absolument pas ce que le bandeau, « le livre le plus émouvant depuis Twilight », vient faire ici. De un, Twilight ne m’a jamais ému, et de deux, les histoires n’ont rien en commun. Pas de vampires ici. Un argument purement commercial j’imagine, puisque Catherine Hardwicke, la réalisatrice du premier volet de Twilight au cinéma, a décidé d’adapter Si je reste… Je ne veux pas faire ma mauvaise langue (en fait si, je suis mauvaise langue), mais si elle nous fait la même chose que pour Twilight, on peut s’attendre à un massacre du livre de Gayle Forman… Anyway, revenons à Si je reste.
 
Mia a une vie parfaite. Virtuose du violoncelle, elle rêve de faire ses études à la prestigieuse Julliard School. Son copain, Adam, lui joue dans un groupe de rock qui commence à se faire connaître. Tout semble les opposer, et pourtant c’est l’amour fou entre eux. Jusqu’au jour où Mia et sa famille ont un accident de voiture. Gayle Forman nous raconte la pire situation qui puisse arriver à une famille.
 
On alterne les passages où Mia prend conscience de l’accident, son arrivée à l’hôpital, etc, et les flash-backs de sa vie d’avant. Aussi glauque que cela puisse paraître, les meilleurs moments sont ceux de l’accident et ceux de l’hôpital. On ressent parfaitement les émotions de Mia, qui assiste à toutes les scènes. J’ai ressenti une peine immense tout le long du livre, on a beau reprendre nos esprits avec les flash-backs, qui nous laissent un peu de répit, l’accident et ses conséquences nous trottent dans la tête. Certains passages nous laissent le ventre noué, le cœur en miette… Je ne veux pas spoiler mais la mort d’un personnage en particulier (mon préféré, évidemment) m’a brisé le cœur. Les défilés des proches à son chevet, notamment les grands parents, m’ont achevés. Et Mia, qui attend désespérément qu’Adam vienne lui rendre visite. J’ai bien aimé le passage où Kim, la meilleure amie de Mia, qui s’associe avec le groupe Bikini pour faire rentrer en douce Adam dans la chambre de Mia.
 
Un seul bémol pour moi: les flash-backs sont un peu clichés à mon goût. On a droit au classique de la fille qui pense que le mec ne cherche qu’à se moquer d’elle, mais qui découvre en fait qu’elle lui plaît pour de vrai. Des parents trop cool pour être vrais, un petit frère même pas enquiquineur, et une meilleure amie extra. On se croirait presque dans un épisode de la Petite Maison dans la Prairie quand on lit certains passages (Mia pourrait faire un duo avec Charles Ingalls au coin du feu). Je pense que l’auteure a voulu souligner que Mia vivait dans un monde où elle était aimée, appréciée de tous. Mais bon, c’est un peu too much.
 
Le dernier chapitre, où Mia prend enfin la décision de rester ou de « partir », est l’un des passages les plus bouleversants. Mia s’est posée tout un tas de questions plus ou moins existentielles, à savoir si il y a vraiment un intérêt à se battre sachant que sa vie ne sera plus jamais la même. Et le dernier chapitre apporte sa réponse.
 
Le roman est très court, il se lit très très vite. Une écriture sans chichi, sobre, qui parvient à nous communiquer les émotions de Mia.
 
En résumé :
 
Un livre plein de tristesse, on le lit le cœur serré, et on se retient même de pleurer quelques fois. Ce que j’aime chez Gayle Forman, c’est qu’elle parvient à écrire un roman bouleversant, mais sans tomber dans le pathos pour autant. Ce n’est pas trop mélo, juste d’une réalité effrayante. Une réussite.
 
 
It's only fair to share...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Tumblr

2 Thoughts on “Si je reste, Gayle Forman

  1. Super livre j’ai adoré !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Merci pour le prêt :)))

Gone reading, leave a message.

Post Navigation