Queue de poisson, Carl Hiaasen

«Chaz Perrone, docteur en biologie marine, est plutôt gâté : il a épousé une belle et riche héritière, Joey, affiche une flopée de maîtresses, s’est dégoté un job de planqué en Floride et un juteux mais très illégal business avec un groupe d’agroalimentaire qu’il fournit en faux certificats. Et même si Chaz est notoirement fainéant, ventre mou et ignorant au point de ne pas savoir dans quel sens progresse le Gulf Stream – le comble pour un scientifique! -, il s’en sort toujours. Oui mais voilà, un jour, notre homme se met à douter. Persuadé que sa femme soupçonne ses magouilles en tout genre, il décide de la balancer par-dessus bord lors d’une croisière. C’est le début de la fin : la malheureuse survit et s’entiche d’un ex-flic converti en justicier free-lance. Plutôt que de dénoncer Chaz à la police, ces deux-là vont s’atteler à faire de sa vie un enfer. Et ils ne seront pas les seuls… L’affreux apprendra à ses dépens que la vengeance, hélas, est bien un plat qui se mange froid.»
 
Si vous cherchez une méthode pour vous débarrasser de votre moitié, alors ce livre est fait pour vous. En l’occurrence, c’est tout ce qu’il ne faut pas faire!
 
L’histoire commence quand Chaz, un fake docteur en biologie, décide de balancer sa femme Joey, par dessus bord lors d’une croisière. Il élabore le crime parfait : un dîner en amoureux au cours duquel il saoule sa femme, et hop vas y que je te la jette dans la flotte et que je t’invente une histoire absolument pas crédible à raconter à la police (sa femme se serait faite attaquer par un raton laveur enragé, ben voyons…). Pas de chance pour lui, Joey est une ancienne championne de natation, et son plongeon forcé lui redonne un petit coup de fouet. Oui, madame va nager pour sauver sa peau! Le passage où elle réalise que Chaz a tenté de la tuer est hilarant (pour nous bien sûr)! Elle est repêchée par un ex-flic qui se terre avec son chien sur une île au large de la Floride.
 
Aidée de son acolyte, Joey décide alors se venger, et de rendre à Chaz la monnaie de sa pièce. Mon dieu que c’est drôle! Chaz va carrément perdre la boule! Il croit que sa femme est bel et bien morte dans l’eau, probablement dévorée par des requins. Joey et son flic vont lui en faire voir des vertes et des pas mûres, notamment en se débrouillant pour qu’il fasse griller par la police. The best part: ce débile de Chaz décide de liquider sa maîtresse, et n’est même pas foutu de le faire correctement! Une fois de plus, il est persuadé qu’il est un dieu du crime. J’aurais tout donné pour voir la tête de Chaz quand celle ci débarque à l’enterrement de Joey, avec une patte folle certes, mais bien vivante!
 
Joey est attachante, j’ai même eu de la peine pour elle. Il faut dire qu’elle ne comprend pas pourquoi son mari a tenté de l’assassiner. Elle est richissime, mais un accord prénuptial empêche Chaz de toucher à sa fortune, alors pourquoi la balancer en pleine mer? On se demande comment elle a pu épouser un tocard pareil, et on adore la voir rendre son futur-ex mari complètement barge!
 
Chaz, quant à lui, est le pire goujat que la terre puisse porter. Ce type n’a aucun respect pour personne, et surtout pas pour sa femme. C’est un obsédé sexuel, un crétin, un abruti. Et un escroc de premier ordre. Chaz explique très vite pourquoi il a voulu liquider sa femme, et il y a comme une histoire de dessous de table dans les Everglades…
 
On rencontre d’autres personnages auxquels on finit par plus ou moins s’attacher : le détective à qui on ne la fait pas, le garde du corps drogué, le millionnaire véreux etc. Je dis plus ou moins parce que certains frôlent parfois la limite du cliché, mais ça ne m’a pas empêchée de les apprécier quand même.
L’histoire est très bien rythmée, et bien menée. Je ne me suis pas ennuyée une seule fois. Le style peut être familier par moment, mais personnellement, ça ne m’a pas gênée. Ça reste une lecture facile, et très agréable!
 
En résumé : 
Un polar qui démarre par un meurtre qui n’en est finalement pas un, c’est à mourir de rire, original, et avec en prime, un message écologique. A lire si vous avez une baisse de régime (ou pas d’ailleurs)!
 
It's only fair to share...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Tumblr

5 Thoughts on “Queue de poisson, Carl Hiaasen

  1. Ah ça m’a l’air bien sympa comme lecture d’après ce que tu en dit ^^
    C’est le genre d’histoire qui me ferait bien rire aussi. Pfff t’exagère, je rajoute encore un livre à ma WL à cause de toi :p
    Merci pour cette chronique fraiche et pleine d’humour !

  2. J’avais lu « Croco-deal » de cet auteur, que j’avais déjà trouvé très bon 🙂 celui-là me faisait de l’œil mais là tu me donnes encore plus envie ^^

Gone reading, leave a message.

Post Navigation