L’appel du coucou, Robert Galbraith A.K.A JK Rowling

«Une nuit d’hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu’au jour où l’avocat John Briscow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike.Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l’armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l’Internet, Strike est chargé d’enquêter sur la mort de Lula. De boîtes de nuit branchées en hôtels pour rock-stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et le manoir où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l’autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manoeuvres inspirées par la vengeance.»
 
Qu’on se le dise, je suis une super fan d’Harry Potter ! Et de JK Rowling ! Alors quand « Une place à prendre » est enfin sorti dans les librairies, je me suis jetée dessus ! Et bien je n’aurais pas du ! Quelle calvaire ce roman, tellement niais, creux, sans intérêt. Pour tout vous dire, j’ai failli m’étouffer avec mon chewing-gum pendant ma lecture, et j’ai sérieusement envisagé de pas lutter, histoire d’échapper à cette torture… D’où l’absence de billet sur ce livre, parce que c’est tout simplement trop pour moi !
 
Alors quand j’ai appris, cet été, que derrière le brillant Robert Galbraith (qui n’a reçu que des éloges) se cachait JK Rowling, là encore j’ai couru (je sais, je suis faible, elle nous pondrait des livres qui parlent de la culture des asperges, que j’irais quand même les lire). J’ai commencé ma lecture en suivant, et je n’ai pas été déçue, OUF !
 
Lula Landry mène une vie de rêve : elle est mannequin et multimillionnaire (lucky girl). Bon, c’est vrai qu’elle a les problèmes qui vont avec: les addictions, les paparazzis, les requins qui lui tournent autour, le boyfriend drogué jusqu’à la moelle, la meilleure amie pimbêche, et j’en passe… Jusqu’au jour où Lula est retrouvée au pied d’un immeuble, le cerveau en compote. Suicide, l’affaire est bouclée. Pourtant, c’est au détective Cormoran Strike de reprendre le dossier. Aidé de son assistance intérimaire, il va tenter de résoudre le mystère Lula Landry.
 
J’adore le personnage de Strike ! Ancien militaire, il a perdu une jambe et vient de se faire larguer par sa belle, après des années d’une relation houleuse. Au fond du seau, pratiquement SDF (il dort dans son bureau), au bord de la faillite, il finit cependant par retrouver un peu d’espoir en la compagnie de Robin, sa nouvelle assistante. J’aime bien leur relation, elle est sur le point de se marier (à un type qui à l’air aussi boring que la présentatrice de la météo sur France 3), et pourtant on sent comme une étincelle entre eux. Strike n’a pas une vie facile, il se traîne un lourd passé familial, en plus du reste, on le voit déprimer, broyer du noir. L’enquête lui redonne un coup de fouet, le force à sortir de sa torpeur.
 
Quant à l’enquête elle même, elle est plutôt bien ficelée, bien que classique dans le déroulement. Un peu lassant peut être au bout d’un moment, parce qu’il y a beaucoup (beaucoup) d’interrogatoires de témoins. Cependant, je n’aurais jamais trouvé le dénouement, donc bravo, parce qu’en général je ne suis jamais très loin ! On retrouve quelques thèmes récurrents chez JK Rowling : l’abandon et ses traumatismes par exemple, elle nous dépeint une image plutôt noire de la société (qui me rappelle un peu Une Place à prendre, finalement). Coté personnages secondaires, j’ai adoré Rochelle la toxico (copine de rehab avec Lula), et le chauffeur de limo, qui se prend pour un futur Brad Pitt (alors qu’il est plus un Michael Vendetta, si vous voulez mon avis).
 
Le style est simple, ça se lit vite, aucun souci de ce coté là!
 
En résumé :
 
Un bon polar, le personnage de Strike m’a beaucoup plu!! Quelques longueurs de temps en temps, mais rien de bien méchant! Je veux la suite!

 

It's only fair to share...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Tumblr

9 Thoughts on “L’appel du coucou, Robert Galbraith A.K.A JK Rowling

  1. Je n’ai pas aimé non plus Une place à prendre, mais pour d’autres raisons que toi. Je vais attendre que ma bibliothèque l’achète (j’espère !) mais je lirai celui-ci avec curiosité 🙂

  2. OMG un autre Rowling !! J’avais laissé échapper l’info j’avoue…
    Bon ben je m’empresse de le mettre dans ma wish-list (parce que oui, moi aussi je suis faible, si c’est du J.K.R. j’achète sans poser de question. Et moi « Une place à prendre » m’a plus alors… 😀 )

  3. Oh mais c’est ce livre le dernier Rowling ? Je vois la couverture partout et je n’ai pas fait le rapprochement (alors que j’avais suivi l’histoire sur son pseudonyme, nouveau livre tout ça). Quelle neuneu !

    Je mets mes espoirs dans celui-là parce que je n’ai pas non plus aimé « Une place à prendre ». Il est toujours sur ma bibliothèque avec un marque-page au milieu parce que je ne l’ai pas terminé (et je ne sais pas quand je m’y remettrais).

  4. Après ma lecture d’Une place à prendre, j’hésite franchement à me lancer. Mais vu que tu n’as pas aimé toi non plus, ta chronique me tente, alors je vais faire un dernier effort, mais SEULEMENT parce que c’est JK Rowling. Mais si elle se plante encore une fois, je crois que je la force à écrire ce fameux livre sur la culture des asperges (au moins ce sera instructif).

Gone reading, leave a message.

Post Navigation