La 5e Vague, Rick Yancey

«1e Vague : Extinction des feux

2e Vague : Déferlante
 
3e Vague : Pandémie
 
4e Vague : Silence
 
A l’aube de la 5ème Vague, sur une autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper… Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains, et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés. Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son ultime espoir de sauver son petit frère. Du moins si Evan est bien celui qu’il prétend…»
 
La collection R remonte dans mon estime. Ayant détesté toutes mes lectures de cette collection, j’étais à deux doigts d’en développer une phobie (et de demander une ordonnance restrictive pour tous les bouquins estampillés R). Et la 5e Vague est arrivée.
 
Les extraterrestres ont finalement envahi la planète, par vagues successives, et décimé 97% de la population humaine. Les survivants tentent désespérément d’échapper à la 5e Vague (qui risque de leur tomber dessus plus vite que prévu), mais comment reconnaitre l’ennemi lorsque rien ne le différencie des êtres humains ? Cassie, l’une des dernières humaines, a été séparée de son petit frère Sammy. Alors qu’elle pourrait se laisser mourir, elle est bien décidée à le retrouver, quitte à faire confiance à un inconnu.
 
Je me sens obligée de le comparer avec Les Ames Vagabondes. J’ai essayé de ne pas faire le parallèle avec le seul livre potable de Stephenie Meyer, mais c’est quand même difficile. Beaucoup de similitudes à mon goût mais bon. Ça ne m’a pas empêché de le lire, et bien l’apprécier. 
 
La première partie du roman est assez longue, et il m’a fallu du temps pour bien rentrer dans l’histoire. Cassie nous raconte ce qu’il s’est passé durant les premières vagues. Et j’avoue que l’auteur a de sacrées idées (la vague de pandémie prend tout son sens avec l’actualité et ce virus Ebola). L’intrigue est bien construite, tout s’enchaine à un rythme effréné et pas le temps de souffler pour comprendre ce qu’il nous arrive (ou ce qui arrive à Cassie plutôt). Rick Yancey a le don de nous transmettre la paranoïa de Cassie (sérieux, moi je ne fais confiance à personne dans ce livre, comme ça au moins…), de retranscrire l’atmosphère lourde et oppressante qui règne. 
 
Au niveau des personnages, Cassie est une héroïne badass. Elle a une forte personnalité et un caractère bien trempé. J’ai l’impression que cela vient surtout du fait qu’elle a dû grandir trop vite, dans un monde devenu dangereux. J’aime le fait que Sammy reste sa priorité, et que quoi qu’il arrive, elle ne baisse pas les bras. Et puis, elle manie le M16 comme personne. J’ai beaucoup apprécié de connaître ses doutes et ses peurs, parce que dans ce monde de violence, c’est ce qui fait qu’elle reste humaine. Evan c’est clair et net : je le déteste. Mais qu’est-ce qu’il est niais. Sur le moment je n’ai pas compris ce côté de sa personnalité. Je trouve que Cassie se ramollit à son contact. Et en plus je le soupçonne d’être un agent double (halte là, ce n’est que mon avis, le tome 1 ne nous en dit pas grand-chose au final) et de se foutre royalement de Cassie. Mon chouchou c’est bien évidemment Ben aka Zombie. Forcément avec un surnom pareil, je ne pouvais que l’aimer. J’ai bien aimé sa relation avec Ringer (que je préfère à Cassie finalement), mais surtout celle qu’il a avec Nugget. Ben est celui qui les sauvera tous si vous voulez mon avis.
 
Le découpage du livre m’a légèrement perturbée. Au début du moins. On alterne les parties où l’on suit Cassie, puis Ben aka Zombie, et on a même droit au point de vue d’un extraterrestre et d’un autre personnage. Je n’y attendais pas donc il n’en a pas fallu plus pour me déstabiliser. Mais je pense que c’est précisément le but de l’auteur, nous embrouiller l’esprit. Parce que du coup, je me suis posée mille et une questions. Le style peut être assez familier par moment, on constate quelques écarts de langage, mais qui n’en fait pas ? Le livre s’adresse à des jeunes, et quelques «putain» par ci par là ne me choquent pas. Le tout est fluide et se lit très vite tant on est happés dans son univers (et ce malgré le pavé).

Bon, j’ai quand même un mauvais pressentiment pour le tome suivant : je vois le triangle (le carré ?) amoureux, qui se profile au loin. Je le sens gros comme le nez de Rossy de Palma mais j’espère avoir tort. J’ai trouvé le rapprochement de la fin, entre deux personnages, un peu gros, ce n’était pas trop ce que j’attendais mais que voulez-vous. 

En résumé: 
 
Un décor extrêmement bien planté (et réaliste), des personnages attachants et une intrigue qui nous tient en haleine jusqu’au bout, font que ce livre se dévore jusqu’à la dernière page. Léger bémol pour la fin tout de même. Ce n’est pas un coup de cœur, mais c’est une très bonne lecture. Et ça me donne envie de regarder The Walking Dead, allez comprendre.
  
It's only fair to share...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Tumblr

12 Thoughts on “La 5e Vague, Rick Yancey

  1. Ouaiiiiiis !!! Enfin quelqu’un qui préfère Ringer !!! Tous les gens la déteste, je ne sais pas pourquoi !
    Alexia, puisque je sais que tu vas passer par là, tu dois être aussi contente que moi, nous sommes désormais 3 à préférer Ringer !!!

    Sinon je suis bien d’accord, le potentiel futur triangle amoureux me soule d’avance (en espérant qu’on se trompe…) !!

  2. C’est un peu dommage je trouve quand on fait des liens avec d’autres romans mais bon ça n’a pas l’air si génant ici. J’ai beaucoup entendu parlé du roman et je suis curieuse de voir ce que ça donne.

  3. Je ne sais pas pourquoi, mais je recule l’emprunt à chaque fois que je vais à la médiathèque.

  4. Je n’ai pas du tout aimé…. « Seul livre potable de Stephenie Meyer » t’es dure là mdr ! Tout le monde dit que Twilight c’est cucul mais moi j’avoue, j’ai bien aimé… 🙂

  5. Je suis troppppppp heureuse que tu l’ai enfin lu ! Dommage que ça ne soit pas un coup de coeur cela dit mais si t’as bien aimé, je m’en contente très bien :D.

    PS : Ringer est la femme de ma vie.

  6. Je ne connais pas du tout, mais je t’avoue que ce n’est pas vraiment mon genre, je sais pas, je suis pas du tout attirée :/

  7. Ce livre ne m’attire pas du tout non plus… Qui sait, je passe peut-être à côté de quelque chose, mais rien que le résumé déjà je sens que ce n’est pas pour moi ^^

  8. J’ai tellement hâte que la suite soit enfin en librairie !! 😀 [et j’attends le BG du jour ;)]

  9. Je suis contente qu’il t’aie plu bien que ce ne soit pas un coup de coeur pour toi, j’ai hâte d’avoir la suite!

  10. Comme toi je n’avais pas pu m’empêcher de faire le parallèle avec « Les Ames Vagabondes » qui est un de mes livres préférés, et comme tu le dis il y a plein de choses assez semblables. Mais j’ai quand même beaucoup aimé La « 5ème vague » et j’ai hâte de lire la suite 🙂
    ~Maya~

  11. Avec ton avis tu excites ma curiosité, je n’étais pas trop fan, enfin il me tentais pas vraiment mais j’en entends de plus en plus parlé peut-être à cause de cette période d’Halloween. J’ai pas compris quelque chose cependant… on parle de zombie ou d’alien ? Parce que sur certains blogs pour eux ce sont des zombie ?

  12. J’ai beaucoup aimé !! Plus que quelque jours avant la sortie du tome 2 <3

Gone reading, leave a message.

Post Navigation