Faux rebond, Harlan Coben

«Il y a onze ans, Myron Bolitar était à deux doigts de faire son entrée en NBA. Un genou fragile et un défenseur zélé en ont décidé autrement. Aujourd’hui, il a l’occasion de faire son come-back chez les Dragons. En vérité, Clip Arnstein, propriétaire de l’équipe, l’engage pour qu’il enquête discrètement sur la disparition de Greg Downing, son joueur vedette et éternel rival de Myron.»
 
Le célèbre ex-basketteur Myron Bolitar, aujourd’hui agent sportif et détective à ses heures perdues, reprend du service! Lorsque la star de l’équipe des Dragons du New Jersey disparait, Myron est engagé dans l’équipe, afin d’enquêter sur la disparition de Greg Downing. Harlan Coben nous présente ici l’univers de la NBA, impitoyable, entre rivalités et coups bas. 
 
Myron est fidèle à lui-même. Toujours le mot pour rire, il reste quelqu’un de très consciencieux au travail, et qui tient à ses principes. Je l’ai aussi découvert touchant dans ce livre, angoissé de reprendre le basket, même si c’est pour «de faux». C’est un autre côté de sa personnalité que j’aime bien. Par contre, le voir se torturer l’esprit pour Jessica, sa copine (qui l’a déjà largué quand ils étaient jeunes) m’a bien moins plu. Cette fille est une plaie. Heureusement, Win est là pour essayer de le secouer. Ah Win. Je l’ai toujours adoré. C’est mon personnage préféré : tombeur de ces dames, accro à la violence, avec un humour (et un sourire) dévastateur. C’est le meilleur ami idéal, et il est richissime, ce qui ne gâche rien.
 
Globalement, ce n’est pas son meilleur livre (c’est le troisième de la série). Greg Downing, qui fut son grand rival, que ce soit dans le basket ou dans leur vie amoureuse, a donc disparu. Myron mène l’enquête, et personne n’y échappe : la futur ex-femme qui se bat pour la garde de ses enfants, une mystérieuse maîtresse, ou encore la mafia. L’intrigue est bien menée, il y a du suspense et des rebondissements. Les vilains de l’histoire sont bien présents (et sont bien méchants). Mais je n’ai pas été plus passionnée que ça. J’ai été davantage embarquée dans le monde du basket par contre. L’univers du sport de haut niveau n’est pas quelque chose qui me branche en général. Mais, Harlan Coben ne parle pas que de ballon, il explore aussi tout ce qui gravite autour: la célébrité, l’argent, le sexe, la jalousie. Un peu dommage donc que l’intrigue ne soit pas forcément à la hauteur.
 
Le final arrive un peu trop brutalement à mon goût. Je m’attendais à plus spectaculaire niveau révélations. Et je dois dire qu’une autre révélation m’a bien plus passionnée, et celle-ci a fait l’effet d’une bombe. Je parle là du passé de Myron, en tant que basketteur, et plus précisément lorsqu’il s’est fait bousillé le genou par un adversaire au cours d’un match. Simple accident, ou complot ? Bien que la réponse soit un tout petit peu prévisible si l’on y réfléchit, je n’y avais personnellement pas pensé une seule seconde, donc de ce côté-là, c’est réussi pour moi! J’aurais presque préféré que le livre ne parle que de ça finalement.
 
Le style n’est pas extraordinaire, mais Harlan Coben a beaucoup d’humour, et c’est vraiment quelque chose que j’apprécie chez lui. Je me serais sans doute endormie depuis looongtemps sans sa dose d’ironie!
 
En résumé:
 
Harlan Coben a habitué ses lecteurs à beaucoup mieux. Ce n’est pas le polar du siècle, mais cela reste une agréable lecture, histoire de passer le temps dans le tram.
 

It's only fair to share...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Tumblr

9 Thoughts on “Faux rebond, Harlan Coben

  1. Moi, je n’aime pas Harlan Coben. Pouf. Dans la vraie vie je suis le Schtroumph Grognon ! ^^
    Mais en vrai de vrai, Coben, je trouve ça tout plan-plan !!!

  2. Il faudrait que je retente Harlan Coben, mais le dernier que j’avais lu de lui ne m’avait pas convaincu plus que ça (il me semble que c’était Dans les bois)…

  3. Je n’ai pas lu celui ci mais dommage qu’il ne soit pas vraiment à la hauteur des autres du coup…

  4. Je n’avais jamais entendu parler de ce livre mais je t’avoue que je ne suis pas tellement tentée. Pourtant ça pourrait être intéréssant car c’est un univers que je ne connais pas.

  5. Je trouve que plus on avance dans ses publications moins l’intrigue est bonne, je reste fidèle à ses premiers livres traduits en France pour ma part, la suite ne me convainc plus trop

  6. Je n’ai jamais lu de livre de cet auteur mais je ne commencerai pas par celui ci pour sûr !

  7. J’ai lu quelques livres de cet auteur, mon préféré est « Ne le dis à personne ».

  8. Oh super ton nouveau site! J’aime beaucoup 😀 😀

Gone reading, leave a message.

Post Navigation