Comment se débarrasser d’un vampire amoureux, Beth Fantaskey

«Jessica attendait beaucoup de son année de Terminale : indépendance, liberté, fêtes… Elle n’avait certainement pas vu venir Lucius Vladescu ! Adoptée seize ans plus tôt en Roumanie, Jessica découvre avec stupeur qu’elle est fiancée à un prince vampire depuis sa plus tendre enfance, et qu’il a bien l’intention de réclamer sa promise. Séduisant, ténébreux, romantique, Lucius est persuadé que Jessica va lui tomber dans les bras. Mais la jeune fille a d’autres projets et pas la moindre envie de suivre un inconnu en Roumanie, tout prince vampire qu’il soit.»
 
Je ne sais même pas pourquoi j’ai acheté ce livre. Je commençais à en avoir marre de ces histoires de vampires, avec des héroïnes écervelées qui en tombent amoureuses en trois secondes et demi…
Je vous arrête de suite. Rien à voir ici! Je me félicite d’avoir eu une idée de génie en l’achetant (oui, je m’envoies des fleurs)!
 
Jessica (Antanasia, de son nom roumain), fait une rencontre un peu spéciale. Lucius Vladescu, prince vampire, et accessoirement, son futur époux. Pas de chance pour elle, elle lui est promise pour honorer un pacte conclu par leurs parents, et qui consiste à unir leurs deux clans pour pacifier le royaume. Oui mais voilà, Jessica a une vie et pas moyen de se marier avec un type qui se prend pour un vampire et qui se balade au lycée  avec sa cape et ses bottes.
 
Jessica est une héroïne que j’aime beaucoup. Elle a un cerveau! Je sais, c’est rare dans les histoires de vampires, mais elle a des neurones, et elle s’en sert! Pas de niaiserie de sa part, ou de coup de foudre romantique at first sight (auquel je ne crois pas d’ailleurs). Parce que oui, elle résiste! Dieu merci il existe des filles qui ne se jettent pas dans les bras du premier suceur de sang venu (Bella, Elena et les autres minettes, c’est bien de vous que je parle)! Jessica fait poireauter Lucius, et c’est tant mieux. Elle a un petit coté rationnel qui fait plaisir, elle aime les maths et la science, et s’y accroche tant bien que mal! Et cerise sur le gâteau, elle est dotée d’un humour insolent qui me fait beaucoup rire! Mais au délà de ça, on sent qu’elle lutte contre sa nature de vampire, probablement pour éviter toute ressemblance avec sa famille biologique. Justement, Jessica a l’air très sensible, elle est torturée par son passé, dont elle ne connaît pas grand chose.
 
Quant à Lucius, c’est le vampire par définition. Un peu sombre, un peu mystérieux. Mais beau gosse, bien sûr. Et avec des manières irréprochables (un vrai gentleman). Et étonnamment, il a lui aussi beaucoup d’humour. On suit sa correspondance avec son oncle resté en Roumanie, et ses pensées sur la vie à l’américaine sont vraiment hilarantes! Ce n’est que mon avis, mais j’ai l’impression que lui a flashé sur Jessica dès le début. Il lui court après, mais pas seulement pour honorer le pacte entre les deux familles. Bon, alors il va quand même se sentir pousser des ailes, et se rebeller, mais ce n’est pas plus mal. Il a lui aussi un cerveau (Edward hum hum), et décide par lui même, même si on n’est pas toujours d’accord avec lui.
 
Leur histoire semble très mal démarrer, et pourtant, on sent de l’attachement entre eux. Quelque chose qui va au delà du pacte. J’ai juste une remarque : pourquoi LA rencontre se fait-elle toujours au lycée ? Il ne pourraient pas se rencontrer au supermarché ou chez le dentiste? Ça changerait un peu! Au niveau des personnages secondaires, mention spéciale pour les parents qui sont complètement barrés, et pour la meilleure copine nympho.
 
L’histoire est bien construite, on est curieux d’en savoir plus. La guerre des clans est bien exploitée, ce n’est pas franchement original, mais ça fonctionne quand même! Certaines répliques sont particulièrement savoureuses, et d’autres m’ont bien fait rire («Non maman. C’est un déséquilibré.» Allez savoir pourquoi j’ai ri pendant dix minutes quand j’ai lu ce passage!). Et ce qui est bien, c’est qu’on voit petit à petit une évolution dans les personnages: Jessica va tant bien que mal prendre conscience de sa nature et de son rôle à jouer en tant que princesse vampire, et Lucius, qui croyait dur comme fer en ses obligations, va finalement les remettre en cause. C’est ce qui fait que la deuxième partie du livre est un peu moins drôle, mais plus sombre!

Pour le style, c’est clair que ce n’est pas de la grande littérature, mais ça se lit tellement vite qu’on en redemande!


En résumé:
J’espère vous avoir convaincus de lire ce livre, parce que ce serait bien dommage de passer à coté! La suite arrive dans ma PAL, il me tarde de la lire!

It's only fair to share...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Tumblr

8 Thoughts on “Comment se débarrasser d’un vampire amoureux, Beth Fantaskey

  1. J’en ai également un peu marre de cette mode de vampire tout beaux tout propres… Mais ce que tu me dis de celui-ci me fait dire que j’essaierai de le lire si j’arrive à l’emprunter 😉

  2. Pareil, je fais une vraie overdose des canines à la sauce fleur bleue mais ton avis interpelle, je vais peut-être me laisser tenter, qui sait…?

  3. Ah, enfin une histoire de vampire qui me donne envie ! Parce que j’avoue que depuis Twilight (que j’avais bien aimé soit dit en passant, malgré que les héros sont quand même neuneus…) je n’en ai plus lu, de peur de ne faire que lire des remake d’un truc qui a bien marché…
    Bref, là tu me donnes envie, ce livre a l’air assez sympa, et si en plus les personnage ont de l’humour, que demande le peuple ?!
    Sinon, niveau rencontre… des vampires chez un dentiste ? Vraiment ? ^^ (Après tout pourquoi pas, ça pourrait être très cocasse comme situation ^^)

  4. Et bien, quelle chronique ! Je le note, bien sûr 😀

  5. Ça a vraiment l’air génial !!! Je note, je note !!

  6. J’ai l’ai aussi lu et je suis totalement d’accord avec toi ! 😀

  7. Je vais le lire pour février avec une autre blogueuse 🙂 J’espère l’aimer !

  8. Moi aussi j’en ai un peu marre des histoires de vampires et co… en fait, j’en lis presque jamais (Vampire Academy ne compte pas) Mais celui-ci a l’air sympa. Je note. 🙂

Gone reading, leave a message.

Post Navigation