Astérix chez les Pictes, Jean-Yves Ferri (scénario), Didier Conrad (dessins)

Enfin les nouvelles aventures d’Astérix, sans ses « papas » d’origine, à savoir Goscinny et Uderzo ! J’ai longtemps hésité avant de l’acheter, Astérix sans Uderzo aux dessins et Goscinny au scénario, ce n’est plus vraiment Astérix finalement. Et pourtant, ma curiosité a pris le dessus et j’ai couru (sous la pluie) à la librairie l’acheter.
 
Dans cette nouvelle aventure, Astérix et son compère Obélix rencontre un jeune Picte (un rouquin en kilt), venu tout droit de Calédonie, emprisonné dans un glaçon géant. Après l’avoir fait fondre, et constaté que le pauvre est aphone, ils décident de se mettre en route et de le ramener sur ses terres natales. S’ensuit un enchaînement d’événements plutôt classiques dans les BD d’Astérix : le passage à tabac des pirates, une histoire d’amour menacée, les manigances des romains, et j’en passe.
 
 
L’histoire en soi n’est pas franchement originale, mais on accroche vite aux jeux de mots et aux situations loufoques. Toutes une série de jeux de mots en « Mac » : Mac Olloch, Mac Abbeth etc, un soldat romain un peu à coté de ses pompes qui m’a bien fait rire, les femmes du village sous le charme du jeune Picte, et surtout l’élection du nouveau chef du clan! Les différences culturelles entre les Gaulois et les Pictes font pas mal rire, Obélix est tout retourné d’apprendre que chez les Pictes, on ne tape pas sur les bardes ! Un petit coup de cœur pour Afnor, la représentation du Loch Ness, je la trouve adorable (elle est qualifiée de loutre, et à juste titre). So cute. Mais alors LA grande question pour moi dans cet album : où est passé Idéfix ??? Car non, il n’accompagne pas Astérix et Obélix en « Pictie », il reste au village ! Là j’avoue que je n’ai pas compris…
 
Quant aux dessins, personnellement je les trouve réussis. Je n’y connais strictement rien en arts plastiques, on ne va pas se mentir, mais je ne vois pas beaucoup de différences avec ceux d’Uderzo… (pitié ne me tapez pas dessus!). Dans tous les cas, le résultat est très fidèle à l’original !
 
En résumé :
 
Une lecture, sans être extraordinaire, bien agréable ! Je suis très contente de voir que les nouvelles aventures restent relativement fidèles aux anciennes ! Je ne regrette pas du tout de l’avoir acheté au final, et je lirais très certainement les suivants !
 

It's only fair to share...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Tumblr

3 Thoughts on “Astérix chez les Pictes, Jean-Yves Ferri (scénario), Didier Conrad (dessins)

  1. Mon père vient de se l’acheter… J’ai déjà prévu de lui piquer mais comme toi, je suis assez inquiète à l’idée de me lancer dedans.
    Cela dit, ton avis est assez rassurant au final 😉

  2. Je te rassure, moi non plus je n’ai pas vu de différences entre des dessins d’Uderzo et ceux-ci. Et personnellement je trouve que cela prouve qu’ils ont bien travaillé 🙂
    Et moi aussi je me suis bien amusée avec les jeux de mots avec les noms. Je trouve que c’est ça qui est savoureux avec Astérix 🙂

Gone reading, leave a message.

Post Navigation